Rechercher

I have a dream

Samedi. Il fait beau, je suis de bonne humeur. Une belle journée qui commence. J'ouvre la porte, des odeurs familières m'accueillent. J'allume les lumières, un bouquet de tulipes est posé sur mon comptoir. Tout est en place ; les premières clientes s'annoncent. Je m'affaire à vos côtés ; je vous écoute et vous conseille. 11h, 12h, 13h : les heures défilent. Un joyeux brouhaha s'est installé dans la boutique. Mères et filles discutent, échangent sur les pièces sélectionnées. Les rideaux des cabines s'ouvrent, se referment. Les choix sont difficiles, la tension monte. 15h, 16h, 17h : on s'interpelle entre clientes "Qu'en penses tu ?" On se rassure, on plaisante. Une ambiance décontractée s'est définitivement installée. Je m'apprête à passer derrière le comptoir Toc, toc, toc. Je sursaute. D'où vient ce bruit ? De nouveau Toc, toc, toc. Ça vient de la porte. Je parle fort : "Il faut tirer la porte pour ouvrir et non pousser". On me répond : "La porte est fermée à clef. Vous pouvez venir m'ouvrir ?." Comment ça ? La porte est fermée. Il y a encore quelques minutes, elle était pourtant encore ouverte. On entrait et sortait facilement. FERMÉE - ELLE EST FERMÉE Envolées les gentilles clientes Envolés les éclats de rire Envolé le brouhaha Les lumières viennent de s'éteindre Le silence vient de se réinstaller "Au lieu de se plaindre de l'obscurité, mieux vaut allumer la lumière." Confucius


La porte est fermée mais je suis juste derrière. Alors, n'hésitez pas ! Je vous souhaite un très bon week-end et à très vite. Prenez bien soin de vous Je vous "LOVE" Nadine




4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout